Qu’est ce que l’habitat groupé ?

Se regrouper pour concevoir ensemble son lieu de vie permet de diminuer l’emprise de l’habitat sur l’espace naturel et de retisser le lien social.

Satisfaire les habitants tout en préservant la nature

Pour conserver le confort moderne tout en diminuant le poids environnemental de nos constructions, il faut innover !
Les habitants s’organisent pour trouver eux-mêmes des solutions aux problèmes de leur quotidien quitte à modifier certaines de leurs habitudes. Les bonnes pratiques de la construction traditionnelle sont réexploitées à la lumière des dernières découvertes scientifiques et techniques.

Les constructions individuelles classiques consomment huit fois plus de terrain que le logement collectif, et trois fois plus que les habitats groupés.

Sondage : 32% des français favorables à l’habitat groupé

Ce qui existe : un urbanisme dépassé

lotissement
Ce qu’il faut éviter c’est l’urbanisme conventionnel, organisé autour de zones de lotissements pavillonnaires, qui pose de nombreux problèmes évidents :

  • Piètres performances énergétiques : Les maisons neuves actuelles consomment encore 3 à 5 fois trop d’énergie par rapport à de véritables logements efficaces.
  • Coût important : même les moins chères des maisons individuelles sont toujours bien plus chères qu’une surface de logement identique dans un petit collectif (sans compter tous les frais annexes).
  • Grande consommation d’espace : Chaque construction demande une surface au sol qui est prise sur les terres agricoles. Souvent les étages sont interdits, rien ne permet d’éviter un gigantesque étalement urbain.
  • Transports problématiques : Les maisons étant trop dispersées et situées à l’écart des zones d’activités professionnelles, il n’est pas possible de les desservir convenablement par des transports collectifs. Les propriétaires sont obligés de posséder autant d’automobiles qu’il y a de travailleurs par foyers.
  • Gestion difficile des infrastructures : l’étalement urbain impose un étalement identique des réseaux (eau, électricité…) qui représentent autant de charges financières pour les communes.
  • Mauvaises performances sociales : croyant échapper aux problèmes des appartements (bruit, anonymat…), les propriétaires de maisons individuelles ne font que découvrir de nouvelles nuisances : bruits, problèmes entre voisins…

Ce que nous voulons : un habitat sain et convivial

hameau-des-buis-2
L’habitat groupé est une alternative aux logements conventionnels et un début de solution : Rapprocher les logements pour diminuer leur(s) coût(s), augmenter leurs qualités, et recréer une proximité bénéfique entre les habitants associés au projet dès la conception.

Partager plus que le bon voisinage

Cette proximité choisie favorise le lien social. L’expérience de la « Maison Radieuse » à Rezé nous le prouve. Même si ce projet a montré ses limites, une ambiance conviviale perdure après toutes ses années. L’objectif n’est pas de construire des grands collectifs, mais de trouver un juste milieu entre le «trop individuel » et le « trop collectif ».

Un habitat en lien avec son territoire

L’habitat groupé a également vocation à s’insérer socialement et économiquement dans le territoire où il se trouve, avec par exemple l’intégration d’activités économiques (maraîchage bio, services de proximité…).

Vers un nouveau sens commun

Pour répondre aux enjeux environnementaux ainsi qu’à la précarité économique et sociale grandissante : la réduction de nos consommations énergétiques, le rétablissement d’une proximité entre les habitants et la relocalisation de l’économie sont des actions qui deviendront incontournables dans un futur proche.


Face à ce constat, des citoyens de plus en plus nombreux se réunissent pour participer, à leur échelle, à la construction d’un monde plus durable et plus serein.
Notre projet Econids s’inscrit dans cette démarche.

Pour en savoir plus :